vacances-en-camp

Comment rentabiliser l’achat d’un mobil-home ?

À l’approche de l’été, de nombreuses familles s’inquiètent du coût de leurs futures vacances. Si elles ont la possibilité de rentabiliser leur séjour, nul doute que certaines franchiront le pas. Une idée peut en séduire plus d’un : acheter un mobile home pour le louer. Mais, comme dans le monde des investisseurs, de nombreuses anguilles se cachent sous les rochers. Découvrez comment rentabiliser l’achat d’un mobile home.

L’achat d’un mobile home : un investissement rentable !

S’il y a bien une vertu qui brille aux yeux des amateurs de mobil-homes, c’est la rentabilité. Pour trouver un « mobile home » d’occasion, les chèques peuvent fluctuer si vous comptez sur du neuf. En 7 ans, votre bien peut être rentabilisé. Au-delà de cette période, le gain éventuel ne sera généralement que du profit ; et il peut être important, car le mobile home bien entretenu peut avoir une durée de vie de 30 ans. Acheter un mobile home, c’est bénéficier du statut de  » location meublée non professionnelle  » ou LMNP et ne pas avoir à payer d’impôts, de taxes foncières ou de taxes d’habitation. Dans certains cas, il est même possible de récupérer une partie de la TVA de 20%. Pour finir, les mobil-homes étant des meubles et non des biens immobiliers, il n’y a pas de frais de notaire.

Investir dans un mobile home : location, contrat, coût !

Ces avantages se heurtent généralement à de nombreuses complications. La première est la relation avec le camping où se trouve le mobile home. Il faut avant tout trouver un terrain où installer le bien, et les kiosques gratuits des « hôtels de plein air » se font de plus en plus rares. Si vous avez la chance d’en trouver un, en plus de la redevance mensuelle et du droit d’entrée, vous devrez aussi payer le loyer de la chambre. En outre, certains terrains de camping peuvent avoir des conditions particulières : obligation d’acheter un mobile home auprès du fabricant auquel appartient le terrain de camping ; obligation de renouveler ledit mobile home tous les sept à dix ans ; la propriété doit être gérée par le terrain de camping à hauteur de 50 % des revenus locatifs.

Acheter un mobile home : est-ce vraiment un bon plan d’investissement ?

Tout cela dépend du camping envisagé et des conditions définies dans le contrat de location. Si tout est clair, laissez aux propriétaires de mobil-homes une certaine souplesse et ne fixez pas de prix exorbitants. Investir dans les mobil-homes est une bonne idée. Car les avantages sont nombreux : fiscalité favorable, longévité, pas de taxe foncière ni de frais de notaire.

Quitter la version mobile